Téléportation quantique (par ftp)

Toutes les bonnes choses ont une fin…
Toutes les bonnes choses ont un début.
Les choses qu’on aime le plus sont aussi celles qui ont une existence.

(prologue de Heroes saison 5)

On dirait, hein ? Bon, en fait non.

C’est juste pour dire que ce blog et tout le site qui l’accompagne dégage de Free, qui l’a hébergé gratuitement pendant plusieurs années. L’occasion de fêter les SIX ANS du blog (pitiiiiiin) et quelques jours parce que je m’en suis pas rendu compte. L’occasion aussi de se rendre compte qu’à raison de 207 articles publiés, ça fait grosso-modo 1 post tous les 10,579710 jours (à la louche). Ce qui est une bonne moyenne pour un blog que je ne tiens absolument pas, non ?

Bref voilà, tout le site migre vers OVH qui je l’espère aura un meilleur service que Free qui s’était permis, je le rappelle, d’effacer la table contenant tous les commentaires du blog dans la base de données au lieu de la renommer, sous pretexte que je m’étais fait spammer pendant 3 jours. Des services comme ça, croyez-moi, on en rêve tous les jours. Du coup, je profite du renouvellement du nom de domaine du site pour prendre un vrai hébergement pour quasiment le même prix.

Du coup, ça veut dire que le nom de domaine que certains pouvaient déjà connaître devient le vrai nom du site. Il s’agit bien évidemment de Fenarinarsa (donc : fenarinarsa.com), le pays du rêve et de la magie. Je suis assez content d’avoir ce nom parce qu’en fait c’est comme si j’avais eu le site « konoha.com », quand même. Sauf que là il y a moins de ninjas et plus de licornes et de baguettes magiques. Il faut faire des choix, dans la vie.

Donc voilà, l’adresse du site est donc www.fenarinarsa.com, avec le blog joliment incrusté dans la page principale. Comme WordPress est toujours une infâme daube en laquelle je n’ai absolument pas confiance (plutôt m’inscrire à l’UMP que confier mon site à WordPress), le blog est en page principale mais l’adresse du script WordPress est www.fenarinarsa.com/wp : c’est là que vous y trouverez les archives du blog, et bonne chance pour la navigation.

Quant aux autres rubriques, elles existent toujours, notamment la page sur Minky Momo (www.fenarinarsa.com/MinkyMomo), qui est historiquement la première du site il me semble (août 1997 ! Et oui les jeunes…ce site a commencé sur MYGALE.ORG !), et celle sur Nadia (www.fenarinarsa.com/nadia) que je garde juste pour que Davy continue à me faire sa blague moisie du « merci pour les Nadia », conséquence inévitable d’un manque d’imagination et d’humour (…et de cheveux). [note pour les boulets : ceci est une BLAGUE. On appelle ça du SECOND DEGRÉ. Davy et moi on s’entend bien, même s’il n’a effectivement plus de cheveux.]

Effet secondaire de la chose, le flux RSS sera désormais accessible à l’adresse http://www.fenarinarsa.com/wp/?feed=rss2. Mon Twitter reste @fenarinarsa et ma page Facebook http://www.facebook.com/pages/Cyril-Lambin/155029077840575, OVH n’ayant pas voulu reprendre ces deux services pour moi (ce que je trouve incroyable pour le prix que je paye, quand même, je sais que c’est la crise mais hein… flûte quoi).

À propos de Facebook, je profite pour redire ici que je n’ACCEPTE PLUS LES DEMANDES D’AMIS DE GENS QUE JE NE CONNAIS PAS EN VRAI (là j’aimerais être américain pour mettre des « fucking » partout, genre je suis énervé). La page est faite pour ça. Vous aurez les twits et les posts à la con tout pareil, c’est juste que ~1500 amis dont un bon pourcentage qui postait des « lol » au milieu de mes contacts privés et professionnels, c’était reloud. Voilà.

Donc voilà, dans quelques jours/semaines, quand j’aurai bien vu que tout marche bien, j’effacerai le contenu de crlam.free.fr. Jusqu’à présent, je faisais toujours attention d’utiliser la redirection www.fenarinarsa.com quand je postais des liens à droite et à gauche sur le net, donc ces liens-là ne crèveront pas la bouche ouverte dans leur merde comme un Haïtien ayant habité près d’une base de casques bleus(*). Pour les autres, je pense que c’est mal barré. Donc comme on disait dans le temps : updatez vos bookmarks.

(*) Oui, le pays de la magie et du rêve n’existe pas en vrai.